Toutes les opportunités

Du 31 juillet 2017 au 20 août 2017

Ingénieur d’étude : analyse spatiale et géostatistique

Dans le cadre de l’ANR MAPUCE (Modélisation Appliquée et droit de l’Urbanisme : Climat urbain et Énergie), un poste d’ingénieur d’étude est à pourvoir pour une durée de 10 mois.

Contexte

Le projet de recherche MApUCE vise à intégrer dans les politiques urbaines et dans des documents juridiques, des données quantitatives de microclimat urbain, climat et énergie, dans une démarche applicable à toutes les villes de France.

Missions

Les missions de l’ingénieur recruté pour le projet MApUCE s’articuleront autour de deux grandes tâches :

  • la première mission de l’ingénieur (3 mois) sera de développer un modèle de végétation afin d’estimer les surfaces de végétation en milieu urbain et leur spatialisation. En effet, les référentiels géographiques fournis par l’IGN, entre autres, restent incomplets et ne permettent pas de définir la totalité de l’occupation du sol en milieu urbain ; les zones de végétation sont souvent sous-estimées. C’est pourquoi, à partir d’images satellites à très haute résolution, un premier travail d’extraction de surfaces de végétation haute et basse a été réalisé pour une douzaine d’unités urbaines en France. Ces surfaces de végétation serviront d’échantillons pour construire un modèle permettant de calculer et de spatialiser les surfaces de végétation (haute et basse si possible) pour l’ensemble des 80 unités urbaines étudiées dans le projet. Il s’agira ainsi de définir les variables à inclure dans le modèle comme les typologies de quartiers ou les surfaces bâties, par exemple, de définir le type de modèle statistique et enfin de le développer.
  • La deuxième mission de l’ingénieur (7 mois) portera sur l’analyse statistique et l’interprétation des résultats de simulations atmosphériques. L’objectif est de proposer des profils de villes en termes de consommation énergétique et de climat urbain. Une première analyse pourra être réalisée à l’échelle des unités urbaines afin de définir des profils de villes et de les classer. Ce premier résultat spatialisé devrait permettre de mettre en évidence une régionalisation du territoire métropolitain. Dans un deuxième temps, à une échelle plus fine, les résultats des simulations pourront être croisés avec les typologies et les indicateurs produits afin d’identifier des déterminants spatiaux.

Compétences requises

analyse spatiale, SIG, géostatistique, gestion de base de données, aptitude au travail en équipe

Informations pratiques

  • Lieux de travail : UMR LIENSs – CNRS / Université de La Rochelle, bâtiment Institut du Littoral et de l’Environnement, 2 rue Olympe de Gouges, 17 000 La Rochelle
  • Rémunération : niveau ingénieur d’étude (1600 euros net par mois avec <3 ans d’expérience, à négocier selon expérience)
  • Date souhaitée de début de contrat : au plus tôt à partir du 1 er octobre 2017

Modalités de candidature

Le candidature incluant CV et lettre de motivation sont à envoyer à Nathalie Long (nathalie.long@univ-lr.fr) jusqu’au 20 Aout 2017.

Les auditions des candidats retenus auront lieu entre le 28 aout et le 1er septembre.

Offre permanente

COST (European Cooperation in Science and Technology)

Dédié aux projets de collaboration et de développement de réseaux

Calendrier

Du 25 avril 2016 au 20 octobre 2016

Vie de la recherche

CESSDA devient un ERIC

CESSDA, le Consortium Européen des Archives de Données en Sciences Sociales, est en passe de devenir une infrastructure de recherche européenne labellisée en tant qu’ERIC (European Research Infrastructure Consortium).

Événements

Du 3 avril 2017 au 4 avril 2017

Congrès de l’Association belge francophone de science politique

L’ABSP organise son 7ème congrès sur le thème « L’État face à ses transformations »