Toutes les opportunités

Du 5 février 2019 au 18 février 2019

Ingénieur-e d’études en traitement et analyse de données pour la future Plateforme universitaire de données à la MSH Alpes

Ingénieur-e d’études en traitement et analyse de données pour la future Plateforme universitaire de données à la MSH Alpes

Research position in the data processing and analysis for the future university data platform at the MSH Alpes

*  *  *

Publié le vendredi 18 janvier 2019 par Céline Guilleux

RÉSUMÉ

L’université Grenoble Alpes recrute un-e ingénieur-e d’études en traitement et analyse de données pour la future plateforme universitaire de données à la Maison des sciences de l’homme Alpes.

ANNONCE

Type de recrutement

  • Ingénieur-e d’Etudes en traitement et analyse de données à la MSH- Alpes, en lien avec l’ouverture de la Plateforme Universitaire de Données de Grenoble Alpes (PUDGA)
  • Référence n° AP-2112-MSHALPES
  • Collaborateur d’études contractuel (CDD 1 an, renouvelable)
  • 100%
  • Collaborateur d’Etudes (niveau A – IGE) Maison des Sciences de l’Homme-Alpes
  • 1221 avenue Centrale Domaine universitaire Saint-Martin-d’Hères
  • Date de prise de poste : A partir de Mars 2019
  • Rémunération : Selon la charte de gestion des contractuels de l’UGA pour les non titulaires, de 1713 € brut mensuel (niveau inférieur) à 2764 € brut mensuel (niveau supérieur)

Contexte local

Etablissement public d’enseignement supérieur résultant de la fusion des universités Grenoble 1, 2 et 3, l’Université Grenoble Alpes ambitionne d’être une université de rang mondial pluridisciplinaire.

Cette université est membre de la ComUE Université Grenoble Alpes et partenaire du projet Idex.

Elle est engagée dans une trajectoire visant sa convergence avec la ComUE et ses membres et associés pour construire une université unique de rang mondial. Outre les ambitions en matière de formation initiale et continue tout au long de la vie, de recherche, innovation et valorisation et de visibilité internationale, les questions structurelles et institutionnelles, la qualité du service rendu aux étudiants de l’Université ainsi que la modernisation de ses services sont des priorités.

Située au cœur des Alpes, dans un environnement scientifique et naturel exceptionnel, elle est présente dans tous les grands classements internationaux (top 150 des universités mondiales – classement de Shanghai) ; elle compte 23 composantes, dont l’ESPE, 3 instituts universitaires de technologie, 1 école d’ingénieurs, 1 IAE et plus de 80 laboratoires de recherche.

Elle accueille plus de 45 000 étudiants avec le concours de 3000 emplois d’enseignants-chercheurs, chercheurs et enseignants, et de 2500 personnels de support et d’accompagnement.

Établissement fusionné au 1er janvier 2016, son budget annuel est de 500 M€, dont 380 M€ de masse salariale, et d’un patrimoine bâti qui s’étend sur plusieurs départements (450 000 m²).

Contexte national

La TGIR PROGEDO a pour objectif d’assurer la mise en œuvre d’une politique publique de données pour les Sciences Humaines et Sociales. Elle est inscrite à ce titre dans la Stratégie Nationale 2012-2020 sur les Infrastructures de Recherche. Adossée à une Unité Mixte de Service CNRS/EHESS, la TGIR s’articule autour de trois départements qui renvoient aux grands consortia européens (European Research Infrastructure Consortium) en matière de production et de gestion de données quantitatives en SHS.

Pour mettre en œuvre ces missions, PROGEDO s’appuie sur un réseau de Plateformes Universitaires de Données (PUD). Six PUD existent aujourd’hui à Caen, Nantes, Lille, Strasbourg, Dijon-Besançon et Lyon. Quatre se mettent en place à Grenoble, Saclay, Toulouse et Aix-Marseille. Intégrées aux Maisons des Sciences de l’Homme, elles ont pour fonction d’assurer un soutien à l’échelle locale aux recherches quantitatives en SHS.

Précisément, les PUD visent à favoriser l’utilisation des grandes enquêtes, bases de données, indicateurs et autres données traitées de manière quantitative en SHS par les chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants. Elles relaient ainsi en région les activités de Quetelet PROGEDO Diffusion, dont les membres (service des enquêtes de l’Ined ; Centre Maurice Halbwachs-ADISP ; Centre de Données Socio- Politiques) collectent, documentent et diffusent les données de la statistique publique en SHS.

Finalités de la PUDGA

L’Ingénieur-e d’Etudes recruté-e accompagnera l’ouverture d’une Plateforme Universitaire de Données à l’échelle de la COMUE grenobloise (PUDGA). Implantée à la Maison des Sciences de l’Homme-Alpes, la PUDGA répondra à deux missions principales :

  1. accompagner les chercheurs, doctorants et étudiants du site grenoblois utilisant des données quantitatives en SHS (aide à la recherche de données quantitatives, à la prise en main des données, appui pour le traitement logiciel et l’analyse, mise à disposition d’outils pour comprendre et traiter les données…) ;
  2. promouvoir l’usage des données quantitatives en SHS en lien avec le réseau national des PUD et avec les dynamiques du site grenoblois (organisation de formations, de séminaires et journées d’étude, retransmission en visioconférence de certains séminaires, diffusion d’informations). La PUDGA s’inscrira ainsi dans le cadre du déploiement national des PUD impulsé par la TGIR PROGEDO. Elle viendra également prolonger les missions de la MSH-Alpes dans le cadre de sa fonction d’appui à l’ensemble des recherches en SHS de la COMUE, soit un périmètre de 8 établissements.

Objectifs du recrutement

Au service des étudiant-e-s, doctorant-e-s et chercheur-e-s de la COMUE, dans toutes les disciplines de SHS et les autres domaines scientifiques dans lesquels sont menées des recherches qui utilisent des données de SHS, la PUDGA offrira des services pour accéder aux sources et données adaptées aux recherches menées.

Les différents publics d’usagers académiques ont en effet de plus en plus recours aux données de cadrage (issues par exemple de la statistique publique et d’enquêtes d’opinion nationale ou internationales) afin d’enrichir ou de contextualiser leurs analyses. Mais la multiplication et la complexité des données, métadonnées et banques de données disponibles constitue souvent un frein à leur utilisation. La PUDGA vise à lever ces verrous et à offrir 1/ une expertise permettant un usage « raisonné » des sources et données en SHS.

L’ingénieur-e recrutée par la PUDGA conseillera ainsi sur les données les plus adéquates à une recherche, aidera à mettre en forme des fichiers de données adaptés à partir des fichiers bruts et volumineux disponibles, et proposera 2/ un accompagnement personnalisé dans la mise en œuvre du traitement et de l’analyse statistiques.

La PUDGA proposera encore aux usagers 3/ des modalités de sauvegarde et d’archivage de leurs données afin de les partager et de les revisiter. Le libre accès aux données, lié à l’explicitation de la méthodologie d’analyse utilisée, est désormais clef pour valoriser une étude et devient même pour certains éditeurs une condition préalable à la publication. Fournir un tel espace de stockage (online et offline) peut aussi contribuer à la visibilité du site grenoblois.

Positionnement et bénéfices attendus

Le site grenoblois dispose d’atouts forts dans le domaine de la production et de l’analyse de données en sciences sociales. La MSH-Alpes, par le biais notamment de sa plateforme SCREEN, constitue un acteur incontournable pour les laboratoires du site ayant des pratiques scientifiques nécessitant le recours à l’expérimentation. On peut également mentionner l’UMR Pacte, qui pilote pour la France la réalisation de deux grands programmes d’enquêtes sociales internationales (l’ISSP et l’EVS), et dont les compétences en matière méthodologique (groupe Ariane) sont reconnues dans les réseaux nationaux. La future PUDGA viendra ainsi consolider les dynamiques de site existant dans la production et l’analyse de données en sciences sociales.

Deux autres effets structurants sont attendus. Utiliser ces ressources statistiques particulières que sont les grands fichiers d’enquête suppose de mobiliser des compétences dans trois domaines connexes: statistique, informatique, production et mise en forme des données. Développer la compétence « données » est donc un préalable indispensable pour s’engager dans une démarche d’exploration des données statistiques. Dans cette perspective, les missions d’accès aux données couvertes par la PUDGA sont complémentaires du périmètre du Grenoble Alpes Data Institute. Des synergies importantes sont ainsi attendues, notamment les WP3 (Massive and Rich Data for Humanities) et WP4 (Data Science, Social Media and Social Sciences).

En retour, la PUDGA permettra à la COMUE de gagner en visibilité et en centralité dans le paysage national des grandes infrastructures de recherche, renforçant ainsi le positionnement du site grenoblois comme référent sur les questions de production et d’analyse de données en sciences sociales. Ces effets structurants sont importants dans la perspective d’une pérennisation de l’IDEX Grenoblois.

Au total, PUDGA et la MSH-Alpes mettront en oeuvre une politique des données articulée avec les initiatives de site financées par le programme d’investissements d’avenir ou portées par la COMUE. En retour, le lien avec la TGIR PROGEDO donnera aux acteurs du site grenoblois un levier supplémentaire pour participer à la construction d’infrastructures à grandes échelles dans le domaine des SHS.

L’ingénieur-e d’études sera chargé-e de mettre en place, organiser, animer et coordonner les activités de la Plateforme Universitaire de Données de l’UGA (PUDGA) de la MSH-Alpes labellisée par la TGIR PROGEDO. Elle sera placée sous la responsabilité du Responsable Scientifique de la PUDGA.

Missions

L’ingénieur-e assurera trois missions principales :

  1. l’animation et le suivi de la plateforme PUDGA, notamment par :
  • la mise en place et le développement d’actions de formation générales et/ou spécifiques destinées aux doctorants et chercheurs en SHS, en mobilisant prioritairement les bases de données statistiques disponibles sur le portail Quetelet PROGEDO Diffusion.
  • la préparation des supports de communication pour la valorisation des activités de la PUDGA.
  • la gestion et la mise à jour du site internet de la PUDGA.
  • une activité de veille, d’information et de sensibilisation sur les nouvelles sources de données utiles.
  1. un appui méthodologique auprès des usagers de la plateforme PUDGA, notamment pour :
  • aider les doctorante-s et les chercheur-es des laboratoires associés à la MSH-Alpes à accéder aux sources de données et enquêtes adaptées à leurs recherches dans le domaine des SHS, y compris  aux données soumises au CASD (Centre d’Accès Sécurisé Distant aux Données) et au Comité du secret.
  • accompagner les doctorante-s et les chercheur-es dans la mise en oeuvre des outils statistiques et informatiques pour la collecte, la gestion et le traitement des données dans le cadre de leur projet de recherche en SHS.
  1. A l’échelle nationale, l’ingénieur-e s’intègrera dans le réseau national PROGEDO des PUD. A ce titre,
  • Il-elle participera activement aux échanges et activités associées du réseau des ingénieurs PUD.
  • Il-elle devra se rendre dans les différentes infrastructures d’enseignement et de recherche pour faire connaître la plateforme et ses missions.
  • A l’échelle locale, il-elle prendra part aux activités de la MSH Alpes et des laboratoires en SHS du site grenoblois. Plus particulièrement, dans le cadre de sa fonction d’appui méthodologique :
  • Il-elle participera aux activités de recueil et d’analyse des deux grandes enquêtes sociopolitiques internationales (EVS et ISSP) qui sont pilotées depuis Grenoble pour la France.
  • Il-elle sera associé-e aux activités du groupe Méthodes-Ariane du laboratoire Pacte.

Formation, diplôme requis

Licence minimum, avec une bonne connaissance des sciences humaines et sociales, par exemple : diplôme d’ingénieur statisticien, Licence MIASHS et MASS, Master MASS, Master d’une discipline de SHS à forte composante de méthodes quantitatives, notamment démographie ou économie, ou tout diplôme équivalent.

Expérience professionnelle souhaitée

  • Justifier d’une première expérience, universitaire (stage, alternance, apprentissage) ou professionnelle, réussie dans l’utilisation des bases de données.
  • Maîtrise des logiciels d’analyse de données (de type SAS, SPSS, Stata, R).
  • Maîtrise des procédures de gestion de bases de données.
  • Maîtrise du traitement de données statistiques en SHS, des outils de création, de data management et d’analyse d’enquêtes.
  • Maîtrise du système d’exploitation Windows et Linux.
  • Maîtriser au moins un langage de programmation (R, Python…)
  • Compétences linguistiques : bonne maîtrise de l’anglais.

Savoir

  • Bonne culture en sciences humaines et sociales (sociologie, psychologie, science politique, économie, histoire, géographie…) et notamment en matière de production d’enquêtes, de tous formats, et de bases de données.
  • Connaissance générale de la réglementation et des aspects juridiques relatifs au traitement des enquêtes et à l’exploitation de leurs résultats.
  • Connaissance approfondie des règles déontologiques relatives à la production et à l’utilisation des grandes enquêtes.
  • Bonne connaissance du milieu et du fonctionnement de la statistique publique.

Savoir-faire

  • Conduire un projet, expliquer et faire partager la vision du projet
  • Elaborer et rédiger des notes d’information et autres documents de synthèse
  • Elaborer des choix et priorités, planifier des actions
  • Maniement aisé des systèmes informatiques et principaux logiciels de bureautique

Savoir-être

  • Organisation et gestion de priorités
  • Prise de décision, actions et initiatives
  • Adaptabilité
  • Communication (transmission et écoute)

Candidature

Les candidatures sont à transmettre à l’adresse dgdrh-recrutement@univ-grenoble-alpes.fr

au plus tard le 18 février 2018.

DGDRH – Direction du Développement des Compétences Bureau Z115, bâtiment Z Stendhal Université Grenoble Alpes CS 40700 – 38058 Grenoble cedex 9 www.univ-grenoble-alpes.fr

CATÉGORIES

LIEUX

  • 1221 avenue Centrale Domaine universitaire
    Saint-Martin-d’Hères, France (38)

DATES

  • lundi 18 février 2019

FICHIERS ATTACHÉS

MOTS-CLÉS

  • donnée

SOURCE DE L’INFORMATION

  • Frédéric Gonthier
    courriel :dgdrh-recrutement [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

 

Offre permanente

COST (European Cooperation in Science and Technology)

Dédié aux projets de collaboration et de développement de réseaux

Calendrier

Du 25 avril 2016 au 20 octobre 2016

Vie de la recherche

Dans les coulisses de la vague 5 de la European Values Study

La revue RESET. Recherches en sciences sociales sur Internet sollicite des contributions pour son numéro intitulé Genre &...

Événements

15 décembre 2017

Précarité sanitaire et accès au l’eau : corps, politique, expériences