Toutes les opportunités

Du 17 mai 2019 au 14 juin 2019

Ingénieur.e d’études en traitement et analyse de données pour la Plateforme Universitaire de Données-Rennes de la MSHB

Ingénieur.e d’études en traitement et analyse de donnée pour la Plateforme Universitaire de Données-Rennes de la MSHB

 

Type de recrutement

  • Ingénieur.e d’Etudes en traitement et analyse de données, en lien avec l’ouverture de la Plateforme Universitaire de Données de Rennes (PUD-R)
  • Durée du contrat : 12 mois avec une période d’essai de 3 mois – contrat renouvelable.
  • Branche d’activité professionnelle : BAP D
  • Lieu de travail : MSBH – 2 avenue Gaston Berger, 35000 Rennes
  • Date de prise de poste : à partir de septembre 2019
  • Rémunération : selon la grille indiciaire des ingénieur.e.s d’études (indice nouveau majoré 370 – soit 1732, 82 € brut/ mensuel).

 

Missions

 

L’ingénieur.e d’études animera la Plateforme Universitaire de données de Rennes, implantée à la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne. La PUD-R s’inscrit dans le cadre de la Très Grande Infrastructure de Recherche PROGEDO dédiée à la production et à la gestion des données en Sciences Humaines et Sociales. Elle favorise l’utilisation des données issues de recherches et de la statistique publique françaises, européennes et internationales (données d’enquêtes, administratives, etc.). Ces données sont pour la plupart quantitatives. La principale mission de PROGEDO consiste à accompagner les chercheurs en SHS dans l’utilisation de ces données.

 

L’ingénieur.e rattaché.e à la PUD-R apportera de l’aide à la recherche de données, à leur accès, à leur traitement et leur valorisation. Il/elle sera sous la responsabilité scientifique d’un enseignant-chercheur et exercera ses fonctions d‘appui pour l’ensemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, personnels administratifs et techniques, doctorants des établissements tutelles de la MSHB. L’ambition de la PUD-R est d’optimiser la politique de labellisation de la MSHB en développant une expertise sur les priorités scientifiques des territoires métropolitain et breton concernant notamment la mobilité, la santé, l’environnement et l’éducation.

 

Outre sa première mission d’accompagnement personnalisé à la recherche, l’ingénieur.e d’études devra organiser des formations, séminaires ou journées d’étude. Il/elle devra également se rendre dans les différentes infrastructures d’enseignement et de recherche pour faire connaître la plateforme et ses missions. Il/elle intègrera le réseau national PROGEDO des ingénieurs des PUD et participera activement aux échanges et activités associées.

 

 

Activités principales

 

  • accompagner les demandes individuelles du public cible dans la recherche de données, leurs accès, leur traitement statistique et leur valorisation ;
  • assurer des formations, des ateliers et des interventions ;
  • assurer une veille sur les nouvelles sources de données utiles aux recherches en SHS ;
  • faire connaître la PUD-R et ses services aux laboratoires et départements d’enseignement des tutelles de la MSHB ;
  • participer aux activités du réseau national des ingénieurs des PUD ;
  • préparer les supports de communication utiles à la valorisation des activités de la PUD-R et tenir à jour la page Internet de la plateforme ;
  • collaborer avec les ingénieur.e.s des deux autres plateformes technologiques de la MSHB (Humanités Numériques, Loustic).

 

Positionnement hiérarchique

L’ingénieur.e est placé.e sous l’autorité hiérarchique du directeur de la MSHB et sous l’autorité fonctionnelle d’un enseignant-chercheur, responsable scientifique de la PUD.

 

Compétences requises

L’ingénieur.e d’études en production, traitement et analyse de données doit être titulaire d’un master en mathématiques appliquées en sciences sociales (MASS) ou en sciences humaines et sociales (démographie, géographie, économie, sociologie, etc.).

 

  • très bonne connaissance de l’ensemble des disciplines suivantes : démographie, statistique, géographie, sociologie quantitative ;
  • connaissance experte des données et bases de données promues par les différents systèmes publics de statistiques français, européens et internationaux ;
  • connaissance des diffuseurs de données partenaires de PROGEDO et de leurs conditions d’accès aux données ;
  • expérience dans le traitement de bases de données quantitatives ;
  • expertise dans les méthodes de traitement de données d’enquête [une maîtrise du logiciel R sera appréciée] ;
  • connaissance dans les plans de gestion des données ;
  • conduire un projet, élaborer et rédiger des notes d’information et autres documents de synthèse ;
  • capacités d’enseignement et de communication devant un public ;
  • capacités d’écoute et ouverture disciplinaire ;
  • l’ingénieur devra faire preuve d’autonomie, notamment dans l’organisation de son agenda au regard de ses différentes activités ;
  • capacité de travail en équipe et aisance relationnelle ;
  • rigueur et sens de l’organisation ;

 

Environnement et contexte de travail

Lieu d’exercice de la fonction : l’ingénieur.e d’études est affecté.e à l’USR 3549 MSHB (Rennes).

Des déplacements sur les différents sites de la région sont à prévoir (Brest, Lorient et Vannes).

 

Modalités pratiques du recrutement

  • la procédure de recrutement se déroule en deux étapes : une sélection sur dossier et une audition.
  • le dossier de candidature devra être constitué d’un CV et d’une lettre de motivation. Ce dossier devra être adressé avant le 14 juin 2019 à drh-candidature@univ-rennes2.fr
  • les candidats sélectionnés seront ensuite auditionnés à la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne.
  • Contact : Isabelle Ganzetti-Gémin, Secrétaire Générale MSHB

isabelle.ganzetti@univ-rennes2.fr

 

 

Offre permanente

Recherche de contrats doctoraux et postdoctoraux avec le portail « La Recherche en France »

Le portail "La Recherche en France" lancé par Campus France en 2016 permet de trouver des contrats doctoraux et post-doctoraux.

Calendrier

1 janvier 1970

Vie de la recherche

General Data Protection Regulation, une nouvelle réglementation pour la protection des données

Avec l’évolution du monde du numérique, la directive européenne (Directive 95/46/CE) de 1995 relative à la protection et la circulation des données personnelles est devenue obsolète.
Pour répondre à la demande croissante de protection des données personnelles au niveau européen, le Parlement européen a adopté, le 14 avril dernier, le General Data Protection Regulation (GDPR, ou Règlement général sur les données personnelles) destiné à remplacer dès le 25 mai 2018 la Directive de 1995 (Article 94.1 du RÈGLEMENT (UE) 2016/679).

Événements

1 juin 2017

3èmes Rencontres Enseignement supérieur et Protection sociale

Dans le cadre de sa mission de soutien aux activités de recherche sur la protection sociale, l’École Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale (En3s) organise, le 1er juin 2017, les premières rencontres doctorales de la protection sociale.